TIBM : Etude de la connectivité cérébrale

Aller à : navigation, rechercher


L’étude de la connectivité anatomique et fonctionnelle cérébrale est l’une des problématiques majeures des neurosciences, avec pour objectif une meilleure compréhension de l’organisation et du fonctionnement cérébral, que ce soit chez les individus sains ou pathologiques.

La connectivité anatomique est généralement étudiée grâce à des séquences d’IRMd.

  • Une nouvelle méthode de tractographie basée sur du filtrage particulaire et l’utilisation du modèle Q-ball a été développée pour extraire les principaux faisceaux de la substance blanche 2-PROS13.

La connectivité fonctionnelle est quant à elle généralement étudiée via des séquences d’IRM fonctionnelle (IRMf).

  • Une méthode de détection des réseaux fonctionnels à partir d’une parcellisation multi-niveaux du cerveau en régions fonctionnellement homogènes a été proposée 7-KFTF11.
  • Des outils issus de la théorie des graphes ont par ailleurs été mis en œuvre pour l’étude de la conscience chez des sujets comateux 2-AKSR11, 2-ADVR12.
  • De nouveaux travaux ont démarré sur l’analyse de la dynamique de la connectivité fonctionnelle, et plus particulièrement sur les interactions entre réseaux cérébraux de repos à l’échelle du sujet. Ces réseaux de repos sont extraits par analyse en composantes indépendantes spatiale des données IRMf. Face au nombre élevé de composantes produites par sujet, une méthode de sélection automatique des composantes d’intérêt a été développée 4-STRA15. Par ailleurs, des approches ont été proposées pour étudier les interactions de ces réseaux à partir d’une analyse par modèles de Markov cachés produit, couplés, ou couplés à seuil de la dynamique d’ensemble des corrélations entre leurs décours temporels 5-STRA15, 4-STAF16.
Connectivite.jpg

Thèses


→ Retour page TIBM