Mickael Ohana

Aller à : navigation, rechercher

Radiologue - Praticien Hospitalier

Service de Radiologie

Nouvel Hôpital Civil
1 place de l'hôpital
67000 Strasbourg CEDEX - France

Tel : + 33 (0) 3 69 55 03 62

Bureau : 04
Courriel : mohana(dot)etu(at)unistra(dot)fr
mickael(dot)ohana(at)chru-strasbourg(dot)fr

Twitter : @macromik

ID MO.jpg

Description des activités

Mon activité clinique s'effectue au sein du service d'Imagerie diagnostique du Pr Roy, au Nouvel Hôpital Civil à Strasbourg.

Je suis spécialisé en imagerie cardio-thoracique et vasculaire, avec comme axes cliniques principaux :
- l'exploration non-invasive des vaisseaux, principalement par angioscanner, mais aussi par angioIRM et échodoppler;
- l'imagerie cardiaque en coupe (IRM et scanner cardiaques);
- l'imagerie thoracique (oncologique, infectieuse, vasculaire et auto-immune).

Mes centres d'intérêts en recherche clinique sont :
- l'optimisation de la dose d'irradiation en scanographie thoracique;
- la détermination des applications cliniques du scanner thoracique ultra-low-dose;
- l'imagerie angioscanographique de soustraction;
- l'imagerie morphologique des valves cardiaques;
- les nouveaux modes de synchronisation cardiaque en scanner multidétecteurs à large couverture;
- l'optimisation des protocoles d'IRM cardio-vasculaire à 3T;
- les applications cliniques en radiologie des techniques intelligence artificielle.


Thèses encadrées :

  • "IRM de diffusion en pathologie tumorale des voies excrétrices urinaires : apport de la mesure quantitative de l'ADC pour la distinction entre bénin et malin", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par A. Labani le 14 octobre 2013 à Strasbourg – Mention Très honorable avec les félicitations du Jury
  • "Scanner thoracique ultra-low-dose et dépistage des anomalies pleuro-parenchymateuses secondaires à l'exposition à l'amiante", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par M. Schaal le 7 octobre 2014 à Strasbourg – Mention Très honorable avec les félicitations du Jury
  • "Imagerie cardiaque en IRM 3T avec émission RF parallèle : optimisation du protocole d’acquisition", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par A. Schultz le 15 juin 2015 à Strasbourg – Mention Très honorable avec les félicitations du Jury
  • "Scanner thoracique Ultra Basse Dose non injecté avec reconstruction itérative : faut-il l’acquérir à 80kV ou 135kV ? Etude prospective sur 51 patients", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par C. Ludes le 7 septembre 2015 à Strasbourg – Mention Très honorable avec les félicitations du Jury
  • "Scanner thoracique en mode wide volume versus helicoïdal : étude prospective intra-patient dans un protocole ultra low dose", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par E. Meyer le 25 septembre 2017 à Strasbourg – Mention Très Honorable avec les félicitations du Jury
  • "Influence du morphotype sur les performances diagnostiques du scanner thoracique très basse dose", Thèse présentée pour le diplôme de Docteur en médecine, soutenue par A.C. Ortlieb le 17 septembre 2018 à Strasbourg – Mention Très Honorable avec les félicitations du Jury

Thèse de Science

Titre : Imagerie quantitative de la ventilation par tomodensitométrie double-énergie avec inhalation de gaz noble : étude préliminaire


Thèse soutenue le vendredi 10 juin 2016, avec comme jury :

  • Pr Fabrice Heitz (iCube, Strasbourg), co-directeur
  • Pr Catherine Roy (NHC, Strasbourg), co-directrice
  • Dr Vincent Noblet (iCube, Strasbourg), encadrant
  • Pr Marie-Pierre Revel (APHP, Paris), rapporteur
  • Dr Yannick Crémillieux (ISM, Bordeaux), rapporteur
  • Pr Bruno Kastler (CHUB, Besançon), examinateur.


Résumé :

L’étude morphologique de la ventilation (cartographie du parenchyme normalement et anormalement ventilé) ne se fait actuellement de manière routinière que par scintigraphie, technique limitée par sa résolution spatiale. Il existe donc un besoin clinique pour une méthode d’imagerie de la ventilation facilement réalisable, disponible en routine, à haute résolution spatiale et d’un coût acceptable. La tomodensitométrie double énergie avec inhalation de gaz noble pourrait répondre à ces exigences. Ce travail a permis d’établir les points suivants :

  • L’irradiation d’un examen thoracique acquis en double énergie peut être abaissée à celle d’un examen acquis en simple énergie, grâce à l’utilisation de la reconstruction itérative.
  • L’analyse qualitative du parenchyme pulmonaire en imagerie double énergie doit se faire sur les reconstructions monochromatiques 50-55keV.
  • L’atténuation théorique maximale du Krypton dosé à 80% est modérément inférieure à celle du Xénon dosé à 30%.
  • La décomposition des matériaux en tomodensitométrie double énergie simple source est possible sur le Xénon et le Krypton.
  • L’utilisation d’un produit de contraste gazeux n’a pas d’impact significatif sur le Workflow en routine clinique.
  • Le Krypton est cliniquement sûr à la dose de 80%.
  • La technique ne permet pas de détecter le Krypton au-delà de la carène de manière satisfaisante, probablement en raison d’une concentration en gaz atteinte insuffisante.
  • Le recalage élastique augmente les performances diagnostiques de détection de la bronchiolite oblitérante par rapport à une simple analyse visuelle.

Publications

Liste non exhaustive sur Google Scholar